Les courses de trot

Il existe deux épreuves distinctes dans les courses de trot : le trot attelé et le trot monté. Le principe général reste le même. Dans ce type de course hippique, les chevaux doivent tenir impérativement l’allure du trot sous peine de sanctions. L'amble, le traquenard et le galop sont interdits et un cheval qui ne tient pas le trot se voit pénalisé et peut être déclassé ou même disqualifié d'une course.

Course de trotLe trot monté est la pratique la moins répandue. Le jockey est situé sur le cheval, qui doit être au trot durant toute l'épreuve. Le trot monté est principalement pratiqué en France et en Belgique. Le prix du Cornulier est l'épreuve reine de la discipline et se dispute à l’hippodrome de Vincennes à Paris.

Le trot attelé est beaucoup plus répandu et présente quelques particularités, spécifiques à ce type de course hippique. Le jockey est appelé driver, car il conduit un attelage nommé Sulky, qui est tiré par le trotteur.

Lors des courses de trot attelé, le départ peut être donné de deux façons distinctes :

Les courses de trot attelé sont également sujettes à handicap. Cette fois, contrairement aux autres courses hippiques, le cheval n'emmène pas de poids supplémentaires, mais doit s'élancer, selon l'handicap, 25 ou 50 mètres derrière les autres.

Les courses de trot attelé les plus prestigieuses sont le prix d'Amérique, le prix d'hambletonian et le prix de l'Elitloppet.