Les courses de plat

Les courses de plat font partie, avec les courses d'obstacles, des courses de galop. Comme son nom l'indique, ce type de course s'effectue sur des terrains plats au galop.

La distance des parcours varie de 900 mètres à 4000 mètres. Cependant, l'essentiel des courses hippiques se disputent entre 1600 mètres et 2400 mètres.

Le principe d’une telle course hippique est simple :

Course de galopLe départ est donné dans des stalles numérotées de 1 à 18 qui s'ouvrent automatiquement et libèrent ainsi les chevaux. Les stalles sont attribuées par tirage au sort. Les parieurs s’intéressent de près à cette attribution de stalle qui peut avoir une incidence sur le déroulement de la course.

En effet, la stalle n°1 se situe le long de la lice à la corde, alors que la stalle n°18 se trouve complètement à l'extérieur du parcours. Les chevaux placés ainsi, à l’extérieur du parcours, auront plus de distance à parcourir jusqu’à l’arrivée par rapport aux chevaux placés à l'intérieur.

Les parcours de courses de plat peuvent être de différentes matières. La plupart du temps, les terrains sont soit en gazon, soit en terre, soit en mâchefer. Certains chevaux seront plus efficaces sur tel ou tel type de terrain. Pour les parieurs, il convient de prendre également en compte l'état du terrain. Un cheval performant sur terrain sec pourra rencontrer plus de difficultés sur des terrains lourds (c'est-à-dire gorgés d'eau) et inversement.

On distingue trois catégories de chevaux de courses de plat selon leurs aptitudes :

La dernière spécificité des courses de plat et de galop en général est l'handicap qui peut être attribué sur certaines courses. Un cheval recevra à chaque victoire un poids supplémentaire, alors que les chevaux plus en difficultés seront allégés. Ainsi, les courses hippiques sont plus disputées et les victoires peuvent être moins facilement pronosticables.